Rencontre avec les dockers 

17.02.2017

Une délégation du Front de gauche comprenant les candidats aux législatives a rencontré une délégation de dockers conduite par Eddy Le Goulven, secrétaire de la CGT.

Au centre de l’échange, la lutte des dockers (11 salariés à la pêche qui déchargent, trient et allotissent le poison qui arrive par camions) pour préserver leur statut acquis de haute lutte, que leur intégration à la SEM gestionnaire du port menacerait. « Notre employeur actuel (KSI Keroman) dit qu’il perd de l’argent, mais ne nous donne pas de chiffres. Notre lutte est celle de l’emploi : il y avait 185 dockers sur le port de Lorient avant la réforme de 1992, nous ne sommes plus que 11 à Keroman et 21 à Kergroise. La question est de diversifier l’activité et d’avoir la volonté politique de développer le port ». Et de donner l’exemple des Pays Bas qui ont investi dans le port de Rotterdam deux fois plus que l’Etat français dans l’ensemble des ports du pays.

Le Front de gauche soutient la lutte des dockers et affirme la nécessité d’un plan national de développement des ports en faisant du transport maritime et fluvial une priorité, en complémentarité avec le rail.

Dans l’échange, les dockers se montraient inquiets que les forces de la « vraie gauche » partent séparées aux élections. « Qu’au moins ceux qui soutiennent la candidature de JL Mélenchon à la Présidentielle s’unissent aux Législatives». Le Front de gauche abondait en ce sens : « Les travailleurs ne comprendraient pas la division. Il faut mettre la pression pour constituer des binômes Front de gauche-France Insoumise aux législatives, dans le respect de chacun».

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*