Elections sénatoriales : ce qui nous anime

Photo Senat.fr

Sénatoriales : ce qui nous anime

Le PCF appelle à un large rassemblement à gauche pour résister au Macronisme 

L’heure est grave. Les premières décisions du gouvernement Macron (la casse sans précédent du code du travail, fiscalité favorable aux plus riches, réduction drastique de la dépense publique, baisse de 60 €/an des APL…) portent la marque d’une politique dure aux pauvres et favorable à la finance.

Les collectivités locales vont subir de plein fouet cette politique par la réduction de 11 % des aides aux quartiers en politique de la ville, une nouvelle baisse de 13 milliards des dotations aux collectivités,  la suppression de la taxe d’habitation. Ce sont les plus petites communes et notamment les communes rurales, déjà très affectées par la disparition de services publics aggravée par la métropolisation des territoires, qui subiront le plus cette nouvelle cure d’austérité.

C’est dans ce contexte qu’auront lieu les élections sénatoriales. Pour le PCF 56, elles seront l’occasion :

–        D’affirmer notre opposition à la politique du Président de la République et la nécessité de constituer un groupe de résistance au Sénat;

–        De porter des propositions alternatives notamment contre l’austérité, pour les services publics, les dotations aux collectivités, la réforme territoriale…

Le PCF propose que cette résistance aux politiques libérales et à la dérive autoritaire de la gouvernance Macron soit portée par le rassemblement le plus large possible de la gauche de transformation sociale, des régionalistes, des écologistes, des socialistes en rupture avec l’ère Hollande.

Fort du bilan du sénateur communiste sortant Michel Le Scouarnec, le PCF a légitimité à conduire cette liste. Mais pour favoriser ce rassemblement il n’en fait pas un préalable : vu l’urgence et la gravité de la situation, il appelle tous les acteurs qui se reconnaissent dans ces contenus communs à se rencontrer pour constituer une liste ancrée à gauche et susceptible d’envoyer un.e élu.e de combat au Sénat.

 

 

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*