Climat : l’urgente intervention des peuples !

Nombre de chefs d’État se penchent à nouveau sur le climat  à l’occasion de la COP22 à Marrakech. Une centaine de pays ont Climat déjà ratifié l’Accord de Paris issu de la COP21.

Cet acclogo-cop-22-marrakechord non contraignant a pour but de limiter l’augmentation de la température terrestre à 2°C voire même 1,5°C en 2100. Les grands pays riches et industrialisés, au premier rang desquels les USA, ont une responsabilité première étant les principaux émetteurs des émissions d
e gaz à effet de serre responsables du réchauffement climatique.

Pour contraindre les États à l’action, l’intervention des peuples reste plus que jamais d’actualité. 

Chaque année l’augmentation de la température bat de nouveaux records. Les scientifiques du Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat (GIEC) en ont décrit les conséquences : accentuation et multiplication d’événements extrêmes (cyclones, inondations), désertifications… La fonte des glaciers provoquera une montée des océans, la disparition de petites îles ainsi que le déplacement des habitants des côtes marines. En 2050, les nouveaux réfugiés climatiques pourraient être 250 millions.

Le mode de production capitaliste en cause

Si nous ne réduisons pas de façon drastique l’utilisation des énergies carbonées (gaz, charbon, pétrole) alors nous prenons le risque de mettre en péril la vie des générations futures. Il s’agit donc dans un même mouvement de réduire les inégalités à l’échelle du monde et de bâtir une société la plus décarbonée possible, par un nouveau mode de développement, de production et de consommation.

Nous proposons :

►   Un plan de développement de filières industrielles stratégiques préservant l’environnement en lien avec les services publics : automobile propre, aérospatiale, navale, numérique, filière de réparation et de recyclage, économie circulaire…

 Transfert du transport des marchandises vers le fret ferré, développer le ferroutage et les voies navigables

►   Accélérer l’isolation thermique des logements anciens avec un objectif de 500 000 par an

►  Produire local, relocaliser, favoriser les circuits courts agricoles comme industriels

►  Créer un pôle public de l’énergie, augmenter la part des énergies renouvelables dans un mix énergétique avec le nucléaire sécurisé. 

►  Favoriser l’utilisation des transports collectifs

Rien ne se fera sans l’intervention des peuples !

Bâtir un moncop-22-marrakech-marrakesh-sejourmarocde solidaire est possible, c’est même une condition pour préserver l’humanité et la planète. Pour cela les peuples doivent faire entendre leur voix car les États des pays riches tardent à entrer en action et à financer le Fonds Vert pour les pays en développement. Par ailleurs, le caractère non contraignant de l’Accord de Paris peut permettre le retrait des USA (pourtant pays le plus riche et le plus pollueur) comme le prévoit D.Trump, le nouveau Président américain. L’intervention des peuples est incontournable pour empêcher la catastrophe climatique. Les communistes sont disponibles pour agir avec toutes celles et tous ceux qui s’opposent à la mondialisation capitaliste et à la course au profit.

C’est à ces conditions que nous éviterons à notre pays, à notre continent, et à la planète, une telle catastrophe politique.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*